mercredi 30 septembre 2009

Les scènes indésirables

Michel Gribinski



Sortie le : 01/10/2009
Editeur : L'Olivier
Collection : Penser/Rêver
Prix : 12 €

Quelque chose arrive dont on ne voulait pas, et s’impose. On s’était construit pour que cela n’ait pas lieu, mais l’indésirable a été le plus fort, fabriqué par le désir même, comme un destin. Le désir n’est pas raisonnable, c’est ainsi et, en quelque sorte, c’est tant mieux.

Mais s’il y avait une catégorie rationnelle où la scène indésirable était absolument étrangère à tout désir ? C’est bien – semble-t-il – sur une telle catégorie que s’est constituée la fondation Lebensborn.

Généralement méconnue, cette entreprise eugénique nazie s’est livrée à l’élevage de dizaines de milliers de nourrissons séparés de leur mère et a donné lieu sans haine particulière à l’enlèvement et à la désindividuation de centaines de milliers d’enfants (chrétiens) des pays occupés ainsi qu’à leur meurtre de masse quand ils étaient déclarés non « germanisables ».

Quelle vie psychique a accueilli l’« amour rationnel », sans désir, l’amour de cauchemar qui a prévalu ? Quelle vie psychique trouve-t-on au-delà du principe de la haine ?

Trois capacités négatives

Adam Phillips



Sortie le : 01/10/2009
Editeur : Olivier (Editions de l')
Collection : Penser/Rêver
Prix : 15 €

Capacité négative : l'expression vient de Keats.
C'est la "qualité qui contribue à former un homme accompli lorsqu'il est capable d'être dans l'incertitude, les mystères, les doutes sans courir avec irritation après le fait et la raison ". Etre un embarras, être perdu, être impuissant - trois capacités négatives, éprouvées dans l'enfance, récusées plus tard de telle sorte que, contrairement à l'enfant, on ne vivra pas pour de bon, on fera semblant.
Le plus singulier des essayistes britanniques actuels les fait revivre et montre à quel point elles fondent notre singularité.

L'impossible naissance ou l'enfant enclavé - Phobies et névroses d'angoisse

Tamara Landau



Paru le : 30/09/2009
Editeur : Imago
Prix : 22 €

Ne pouvoir vivre dans l'ombre ou le désir de l'autre, éprouver le besoin de rester caché, d'être invisible ? en ne supportant pas même d'exposer son corps aux regards ?, avoir le sentiment de n'être pas présent au monde, ou la conviction de n'être rien, constituent pour maints individus une véritable souffrance.
Cet ensemble de troubles relatifs à l'identité, à l'image de soi, dérive, selon Tamara Landau, d'une expérience originaire oubliée, celle d'une difficile, voire d'une impossible naissance. Ayant observé la pathologie de l'« enfant enclavé » chez de nombreux patients, l'auteur introduit une passerelle entre la psychanalyse et les neurosciences, et retrace, tant sur le plan biologique que fantasmatique, les différents stades de l'évolution dans le lien mère-enfant, depuis la vie intra-utérine jusqu'à la petite enfance.
Les fantasmes « une vie pour deux », un « corps pour deux », décelables dans de multiples comportements, révèlent la persistance inconsciente et très préjudiciable de cette relation fusionnelle. S'attachant tout particulièrement aux phobies et aux névroses d'angoisse, Tamara Landau, dans ce passionnant ouvrage, met au jour par l'analyse de cas la racine archaïque de nombre de symptômes et renouvelle ainsi en profondeur notre vision de la maternité et des premiers moments de la vie.

vendredi 25 septembre 2009

Les amoureuses - Voyage au bout de la féminité

Clotilde Leguil



Paru le : 09/04/2009
Editeur : Seuil
Prix : 17 €

Pour être de son temps, l'amoureuse du XXIe siècle doit-elle s'en tenir à la recherche d'un éros léger, sans entraves et sans conséquences ? Lorsqu'elle n'y parvient pas, doit-elle consentir à laisser sa passion aux mains de ceux qui n'y voient qu'un dysfonctionnement neuro-cognitif ? A l'envers de ces visions réductrices de l'expérience amoureuse, le cinéma nous en révèle la valeur initiatique.
Avec Virgin Suicides (S. Coppola), La vie des autres (E Henekel von Donnersmarck) et Mulholland Drive (David Lunch), Clotilde Leguil nous dévoile le making of des amoureuses. Au cours de leur voyage, Lux, Christa et Diane, les héroïnes de ces filins, se perdent dans un inonde étrange où rien n'était écrit comme elles s'y attendaient. Si l'une nous apprend que l'expérience de la " première fois " ratée peut confronter une jeune fille à une angoisse indicible, l'autre nous révèle en quel sens l'amour peut devenir un lieu de résistance à la déshumanisation totalitaire, et la troisième nous confronte à la signification dernière de la recherche du secret de la féminité.
L'expérience amoureuse, à travers la destinée de ces trois héroïnes de notre temps, se dorure alors comme un passage secret vers la connaissance de soi.

Identités : qui suis-je ?

Joyce AIN (ed)



Parution : septembre 2009
Editeur : Erès
Collection : Psychanalyse (Hors collection)
Prix : 23 €

Construite sur la base des structures mentales et des processus psychiques individuels, l’identité est un processus dynamique, tout au long de l’existence de chacun, conjuguant singularité, appartenance collective et groupale. Tendant vers une stabilisation de la conscience de soi, le sentiment d’identité n’est pas figé. Il évolue suivant les âges, en fonction des évènements de la vie et des traumatismes (séparation, deuil, rencontre, maladie, conjoncture professionnelle…), ainsi que des mouvements sociétaux. Cet ouvrage explore en quoi les mutations actuelles – technologiques, familiales, culturelles, etc. – affectent le processus de construction identitaire et créent des turbulences à l’éternelle question du « Qui suis-je ? ».

Joyce Aïn est psychanalyste à Toulouse, membre adhérente de la Société psychanalytique de Paris, présidente de l'association Carrefours et médiations.

Co-Auteurs : Bernard GOLSE - Jean-claude KAUFMANN - Yann LEROUX - Varenka MARC - Olivier MARC - Michela MARZANO - Sylvain MISSONNIER - Alain MONNIER - Marie rose MORO - Virginie PAPE - Alain ROUCOULES - Marie-jose SIBILLE - Irene THERY - Serge TISSERON - Guy TONELLA - Serge VALLON - Daniel WELZER-LANG -

vendredi 18 septembre 2009

Journal Français de Psychiatrie, N° 32

Anorexie-boulimie. Approche clinique et théorique



Parution : septembre 2009
Editeur : Erès
prix : 18 €


Éditorial 2
Jean-Luc Cacciali, Thierry Jean

De l'anorexie hystérique 3
Charles Lasègue

Présentation clinique 4
Marcel Czermak

Un nouvel ordre sexuel 9
Jean-Luc Cacciali

Dérégulations des origynes 12
Pascale Belot-Fourcade

L'anorexique, une hystérique contemporaine 16
Vannina Micheli-Rechtman

Anorexie mentale : changement de logique 19
Nicolas Dissez

Simone Weil : savoir qu'on a faim 22
Marie-Charlotte Cadeau

L'homme qui marche 25
Jean-Jacques Tyszler

Anorexie et question du désir chez René Girard 27
Jean-Louis Chassaing

L'A/Muse gueule 30
Jean-Paul Hiltenbrand

Quelques remarques à propos de la boulimie ordinaire 33
Roland Chemama

L'anorexie mentale est un symptôme-out 36
Jean-Marie Forget

Remarques sur l'anorexie 40
Christiane Lacôte-Destribats

Anorexie-boulimie : clinique, logique, traitement
Un mode de reproduction hors sexe 44
Charles Melman

Coordination : Jean-luc CACCIALI - Thierry JEAN

Ont participé à ce numéro : Pascale BELOT-FOURCADE - Marie-charlotte CADEAU - Jean-louis CHASSAING - Roland CHEMAMA - Marcel CZERMAK - Nicolas DISSEZ - Jean marie FORGET - Jean-paul HILTENBRAND - Christiane LACOTE-DESTRIBATS - Charles LASEGUE - Charles MELMAN - Vannina MICHELI-RECHTMAN - Jean-jacques TYSZLER -

Vers une neuropsychanalyse ?

Bernard Golse, Lisa Ouss, Nicolas Georgieff, Daniel Widlöcher



Editeur : Odile Jacob
Parution : 3 septembre 2009
Collection : Psychologie
Prix : 26 €

Essayer de rapprocher psychanalyse et neurosciences, tel est l'objectif que propose cet ouvrage, qui réunit des psychanalystes de premier plan et des chercheurs de renom. Quels sont les enjeux d'un tel rapprochement, que ce soit sur un plan épistémologique ou pragmatique ? Que peuvent s'apporter ces deux disciplines longtemps tenues éloignées l'une de l'autre ? Cette tentative d'articulation théorico-clinique doit-elle nécessairement déboucher sur l'émergence d'une discipline nouvelle ?

Le bal masqué de Giacomo Casanova

François Roustang



Editeur : Payot
Parution : 9 septembre 2009
Collection : Petite Bibliothèque Payot
Prix : 8 €

" Mon cher Giacomo, sans vous je n'en serais jamais venu à des réflexions que je ne soupçonnais même pas, et à la découverte de points de vue nouveaux sur quelques questions qui hantent ma vie : l'incertaine différence entre les individus, les obscurités de la séduction, la trop manifeste homosexualité, le besoin de subvertir toutes les valeurs. Surtout je voudrais vous remercier de m'avoir fait rire. C'est un peu de mon impayable sérieux que j'ai dû abandonner à votre contact. " François Roustang.

mercredi 16 septembre 2009

Dictionnaire thématique, historique et critique des oeuvres psychanalytiques - Précédé de Traité de l'oeuvre psychanalytique

Paul-Laurent Assoun



Paru le : 16/09/2009
Editeur : PUF
Prix : 39 €

Le présent Dictionnaire se propose d'offrir à la lecture des textes psychanalytiques un instrument méthodologique et pratique sans précédent : c'est, pour la première fois, l'ensemble du corpus fondateur de l'oeuvre psychanalytique qui est soumis à une analyse textuelle, tant l'essentiel des écrits de Sigmund Freud - quelque 140 ouvrages et articles - que les " textes-souche " postfreudiens - près de 200 textes - et leur héritage actuel à l'usage de quiconque aborde un livre de psychanalyse.
Ce Dictionnaire des oeuvres est critique - instruisant un " jugement " sur la chose analytique en tant que mise en débat -, thématique - extrayant les thèmes fondamentaux à la source - et historique, situant le texte en son inscription contextuelle. Son originalité réside en ce qu'il " cueille " le concept, émergeant et surgissant du mouvement même du texte, comme " événement discursif ". Il s'engage donc, bien au-delà de quelque " mise en fiche ", à restituer le vif du mouvement de découverte psychanalytique, à travers ses contradictions et son effet de vérité - pour le présent et l'avenir de la transmission de la psychanalyse.
Le Dictionnaire proprement dit - recensant les entrées des oeuvres par ordre alphabétique - est précédé d'un " Traité de l'oeuvre psychanalytique " qui, examinant l'écrit psychanalytique en toutes ses dimensions et fonctions, en dégage les paramètres de déchiffrement. Pour chaque entrée, sont ainsi systématiquement examinés : le TITRE, " désignateur " du contenu de l'écrit pris en sa lettre ; la GENESE, ta durée et les péripéties de la gestation et de la rédaction du texte, via la correspondance, jusqu'à sa publication ; te CONTEXTE - l'ensemble des " circonstances " de l'écrit ; ta STRUCTURE ou " architecture " matérielle ; la THESE/PROBLEMATIQUE - mise à jour de la " position " inédite que recèle l'écrit analytique, comme questionnement théorico-clinique ; l'ARGUMENTATION, coeur vivant de l'écrit analytique, restituant le travail même du concept et sa " logique " singulière ; les AVANCEES CONCEPTUELLES et les APPORTS CLINIQUES, un texte psychanalytique constituant à la fois une série de déplacements et d'émergences et une moisson de réel issu de " cas " ; tes CARACTERISTIQUES FORMELLES - procédés d'écriture et style de l'auteur ; les RECEPTION ET POSTERITE - dessinant le destin de l'oeuvre, ses effets et son influence, parallèlement aux emprunts et références à Freud de ses successeurs ; les AUTEURS CITES, visualisant les " croisements " textuels avec les psychanalystes, les philosophes, artistes, écrivains, savants ; les CORRELATS, donnant accès au tissu textuel dans lequel il s'insère.
Outre les Index des notions, des noms propres et de présentation des auteurs, l'ouvrage comporte un Index conceptuel de correspondance thématique avec les oeuvres. Ce voyage dans l'univers analytique a pour enjeu l'événement décisif de la rencontre, singulière, du lecteur unique avec ce texte-ci, ici et maintenant.

L'obscur objet du cinéma - Réflexions d'un psychanalyste cinéphile

Jean-Claude Polack



Paru le : 16/09/2009
Editeur : Campagne Première
Collection : Un parcours
Prix : 21 €

Psychanalyste et cinéphile, Jean-Claude Polack rend compte des affinités du langage cinématographique avec les productions et les douanes de l'inconscient, ainsi qu'avec les « barbelés du délire ».
Ses réflexions sur le cinéma débordent les cadres usuels de la critique et cherchent, à travers l'image, le son, le mouvement et la durée, les repères incertains des perceptions et des affects. Bunuel, Cassavetes, Chabrol, Chaplin, Fellini, Grandrieux, Haneke, Hitchcock, Kubrick, Lynch, Moretti, Tarkowski et von Trier, parmi d'autres, sont appelés comme témoins d'une investigation secrète et tenace de l'obscur objet du cinéma : le Désir dans ses multiplicités, ses relations à la société, la politique et l'histoire.

vendredi 11 septembre 2009

"Au-delà" de Freud, "Une culture de l'extermination" ? - Essai de polémologie freudienne

Jean-Bernard Paturet



Paru le : 10/09/2009
Editeur : Cerf
Collection : L'histoire à vif
Prix : 14 €

La célébration du 70e anniversaire de la mort de Freud (septembre 1939) est l'occasion d'une réflexion sur sa théorie de la guerre et de la mort.
Fondée sur le mythe de la horde primitive, le meurtre du père et la dette commune, la société, selon Freud, s'organise autour des interdits de meurtre et d'inceste. La guerre fondée dans la pulsion de mort est la conséquence de la levée collective de ces interdits. Freud bâtit ainsi ce que l'on pourrait nommer une " culture du meurtre ". Mais dès la Première Guerre mondiale, il avait saisi qu'un bouleversement était en train de s'opérer avec la guerre totale, industrielle et informationnelle.
Tout en restant fondamentalement et radicalement enraciné dans la pensée freudienne, ce travail tente de démontrer un "au-delà " de Freud dans l'apparition d'une " culture de l'extermination " qui trouve son origine dans les grands textes fondateurs des monothéismes, puis son champ de réalisation dans l'histoire occidentale principalement. Cette " culture de l'extermination " n'a pas disparu avec les horreurs du siècle dernier.
Elle est toujours bien présente partout dans le monde et prête à ressurgir en Occident comme le laissent entrevoir quelques frémissements politiques dans de nombreux pays. Il faut donc demeurer lucide et vigilant.

mercredi 9 septembre 2009

L'enfant autiste et le psychanalyste - Essai sur le contre-transfert dans le traitement des enfants autistes

Martin Joubert



Sortie prévue le : 10/09/2009
Editeur : PUF
Prix : 33 €

Comment rester psychanalyste au contact d'enfants qui paraissent tout ignorer de ce qui les entoure ? La difficulté qu'éprouvent les soignants, en présence d'enfants autistes, à maintenir la position de réceptivité et d'écoute ? de soi comme de l'autre ? propre au travail psychanalytique vient interroger les spécificités du contre-transfert dans ces traitements.
Selon la thèse ici défendue, c'est en effet du travail autour du contre-transfert et de son maniement que le psychanalyste peut espérer opérer des transformations en profondeur du fonctionnement psychique des enfants. Une consultation de secteur, cheville ouvrière de dispositifs plus étoffés, est le cadre de la plupart des illustrations cliniques. Leur déploiement, pour certaines tout au long du livre, vise à rendre perceptibles les enjeux et les mouvements à l'oeuvre dans ces cures très particulières.
L'oeuvre gravée du peintre Escher nous fournira des métaphores pour saisir l'originalité de la pensée autistique. La modification progressive, au cours du traitement, de l'appréhension de l'espace tout comme l'émergence d'un langage affecté et partageable seront les signes d'un réinvestissement par les enfants de leurs processus développementaux.

Les imposteurs - Tromper son monde, se tromper soi-même

Patrick Avrane



Sortie prévue le : 10/09/2009
Editeur : Seuil
Prix : 17,50 €

En ces temps de transparence obligée, quand l'origine de ce qui est dans notre assiette ou des gamètes qui nous ont conçus doit être certifiée, l'imposture semble rendue impossible.
Et pourtant, qu'il s'agisse de l'art, de la médecine, de la finance ou de la vie sociale la plus banale, des imposteurs ne cessent d'être démasqués et ceux qui ne le seront jamais prospèrent. Célèbres ou méconnus, les imposteurs nous trompent. Ils nous fascinent aussi: l'usurpateur vole l'identité d'un autre; le tartuffe dupe; le mystificateur ment; le mythomane s'invente une histoire et se trompe lui-même.
S'appuyant sur son expérience de psychanalyste, mais aussi sur la littérature, le cinéma et une actualité toujours riche en mystifications, Patrick Avrane part à la recherche des différentes figures de l'imposture. Dans un style alerte, il fait apparaître les ressorts de ces tromperies, d'autant plus redoutables qu'elles se nourrissent de notre propre complicité.

Lacan, l'inconscient réinventé

Colette Soler



Paru le : 09/09/2009
Editeur : PUF
Prix : 23 €

A-t-on bien mesuré l'incidence de Jacques Lacan pour la psychanalyse ? Sa formule de l'inconscient freudien " structuré comme un langage " est fameuse, mais ce n'était qu'une porte d'entrée.
Vient ensuite la thèse de " l'inconscient réel ", inouïe au regard de ce qui précède. Pourquoi ce pas ? Cherchant le fil d'Ariane de la trajectoire dans ce qui restait impensé à chaque étape de cet enseignement toujours en mouvement, ce livre élucide les questions implicites qui, à chaque pas, animent et fondent la démarche ; il dessine les lignes nouvelles qui en résultent avec leurs conséquences pour la clinique du sujet, des symptômes, des affects, et pour la pratique de la cure, sa fin, et sa portée politique.
Si depuis Freud, beaucoup ont rêvé de réinventer la psychanalyse, Colette Soler fait valoir dans cet ouvrage ce que Lacan a réussi de cette réinvention.

vendredi 4 septembre 2009

Figures de la psychanalyse n°18

L'Objet en psychanalyse



Editeur : Erès
Parution : octobre 2009

Le concept d'objet est difficile à saisir en psychanalyse, en raison de sa polysémie et de son caractère mobile. En effet, il est constitué par les variations incessantes des mouvements d'investissement libidinal. Il n'est pas seulement une personne, un objet partiel ou total, une chose concrète, un fantasme ou une zone déterminée du corps, bien qu'il soit tout cela aussi. Il est le fondement même de la continuité des investissements en même temps qu'il fait partie des facultés intellectuelles innées qui permettent à l'être humain d'interpréter non seulement les stimuli externes mais aussi ses sensations corporelles. Nous explorerons, dans ce numéro, tous ces aspects et la fluidité de leur aménagement.

jeudi 3 septembre 2009

Le langage ordinaire et la différence sexuelle

Moustapha Safouan



Paru le : 03/09/2009
Editeur : Odile Jacob
Prix : 21 €

L’important, en matière de différence sexuelle, n’est pas la réalité des sexes, qui est incontestable, mais le choix par le sujet d’un désir conforme ou non à son sexe.

Mais comment se fait ce choix ? Quels rôles jouent notamment la fonction de la castration et la première identification au père ? Quel est le sens de cette fonction et quelle est la portée de cette identification ? Ne faut-il pas voir dans la phase phallique, plutôt qu’une théorie infantile, un fantasme du langage « ordinaire » par opposition aux langages formalisés ?